Le confort

Le raid commence par une croisière d’une vingtaine d’heures sur un des bateaux les plus confortables qui rallie Marseille à Tunis. Votre logement à bord est en cabines avec douche et sanitaires privés et en pension complète. Pendant le raid, deux beaux hôtels en bord de mer et 1/2 pension en Tunisie. Le reste du séjour bivouacs en autonomie complète et personnelle.

Genre : Road book et éventuellement GPS et avec l'organisation
Points de regroupement : Marseille
Prix du litre de Gas Oil :
0,60€ en Tunisie
0,09€ en Libye
Autonomie : 1200kms

Nous vous emmenons à la découverte de la Libye de l'Est, celle dont on a tous entendu parler, celle qui encore plus déserte que le désert. Plus on avance vers l’est plus l’impression est énorme, les distances impressionnantes entre les oasis, les hamadas et sérirs à n'en plus finir, les ergs immenses à traverser, l'éloignement de toute vie humaine, la solitude de l'infini. Les étapes laissent le temps de s'imprégner de cette ambiance, de cette sensation d'euphorie douce et de profiter du bivouac.

Tarif : à partir de 849 euros, nous consulter par téléphone ou mail info@orpist.com

Les grands moments

Raid en petit groupe convivial, un lac au Sud de Sebha, le volcan Namus, le ludique erg de Rebiana pour « planer » sur des ondulations harmonieuses, une oasis abandonnée de vieilles pierres, le carrefour Africain de Kouffra, un paysages style "Far West" , un impressionnant océan de sable du « Great Sand Sea », les ruines de Leptis Magna, Tripolis, Sabrata...

En ce qui concerne "notre" Libye, regardez les premières lignes sous la rubrique "Le Programme des ERGS de Libye" !

Le programme sinon de L'Est de la Libye, tel que nous l'avons réalisé pendant des années... :

Rendez-vous : Sur le parking de la gare maritime de la Joliette, Porte de Chanterac.
A MARSEILLE. Le jeudi à 10 h 45.
Traversée avec la CTN. Départ du bateau prévu pour 14 h, embarquement et fermeture des portes d’habitude vers 13/14 h. A priori déjeuner, puis après midi libre, dîner …
 
J 1 :  MARSEILLE-TUNIS : départ vers 14 h Jeudi
22 heures environ  de croisière sur le CARTHAGE. Pension complète sur le ferry. 
J2 : TUNIS – Débarquement – ZARZIS - Vendredi
Arrivée théoriquement prévue vers les 11 heures.  Hôtel  **** dans le sud de la Tunisie, bord de mer, piscines.
J3 : ZARZIS – FRONTIERE- BIV 1 - Samedi 
Après les formalités, préparées donc en général assez rapides, vous descendez
par le goudron pour se retrouver au point indiqué par l’organisation vers Sebha ou les Lacs Mandara - Ulm El Ma. Bivouac.
J4 : BIVOUAC 1 à 2  - Dimanche 
La visite d’un  lac  s’impose… Mais attention, les plaques, les pelles et un dégonflage guettent ceux qui seront distraits au briefing. Une vingtaine de kilomètres après le lac, nous sommes sur une piste répertoriée car en direction d’une merveille, l’un des points d’orgue de la LIBYE. Nous rentrons déjà dans un autre grand désert.
J5 : BIVOUAC Volcan+erg de Rébiana - Lundi
Waw Namus. Photos et re photos. A partir de maintenant, les touristes « ordinaires » font demi tour en général. Plus de trace a priori, plus de piste pratiquement, le désert tel qu’on se l’imagine en Orpist’… Entrée dans l’erg de Rébiana.
J6 : BIVOUAC  - Tazerbu - Mardi
L’erg de Rébiana est méconnu. Il est très apprécié de nos voyageurs par ses formes douces, le plaisir de conduire et sa traversée relativement facile. Attention et vigilance quand même  il y a des « surprises « .Nous arrivons à TAZERBU, une grande oasis. Ravitaillement en carburant peut-être, pain et légumes sur le marché. Et puis cap au 130°, sur un immense plateau de sable.  Nous descendons souvent jusqu’au village assez typique de Rébiana.
J7 : BIVOUAC  - Kouffra - Mercredi .
L’arrivée sur une oasis abandonnée laisse un souvenir impérissable. Celui d’un lieu exceptionnel, où il n’y a plus que le désert, quelques restes d’un village, une montagne pour se refléter dans un lac. Toujours des dunes, et enfin KOUFFRA. Un grand carrefour vers l’Afrique noire. Quartier libre, entretien des mécaniques,
pneus, restaurants (excellents poulets grillés), marché pour 4 jours minimum et … carburant  après les autorisations pour se servir. Début de la remontée…
J8/9 : BIVOUAC - Désert Libyque – jeudi/vendredi
Encore vers l’est, NE, un autre désert, des paysages nouveaux, des immensités, quelques instants de recueillement sur les restes du « LADY BE GOOD ». Pour ceux qui n’ont pas encore compris le GPS, ils se retrouvent en Egypte. Great Sand Sea.    On ne dit plus erg, mais Grande Mer de Sable. Des dunes encore différentes, parallèles, des couleurs qui surprennent, une majesté, une force tranquille impressionnante.
J10 : BIVOUAC  - GSS – Samedi
Toujours des dunes, en y regardant bien, peut être serez vous les premiers à retrouver la trace de l’armée de Cambyse ici engloutie, ou des morceaux de verre libyque. 
J11 : BIVOUAC  - GSS – Dimanche
Encore un peu de sable et on retrouve le goudron à Jalu, capitale libyenne des dattes.
J12 : BIVOUAC  – « sécurité »  Lundi
Journée de sécurité.  Repos si non utilisé avant. Sinon remontée toujours en direction du Nord…
J13 : BIVOUAC  – Liaison – Mardi
Remontée jusqu’à Leptis si possible.
J14 : BIVOUAC  -  Sabrata – Mercredi
Même si on n’est pas amateur, le site de Leptis Magna est exceptionnel. Il reste peut être le temps de visiter une partie de Tripoli et/ou Sabrata.
J15 : BIVOUAC à Hammamet hôtel **** – Jeudi
Remontée sur la Tunisie, hôtel ****  en demi-pension, bord de mer, piscines dont une intérieure, chauffée; en option hammam, massages…
J16 : Hammamet-Embarquement TUNIS – Vendredi
La Goulette pour embarquer vers 14 h.  Pension complète sur le bateau.
J17 : Gênes – Samedi
Arrivée prévue normalement vers 13 h 30 heures.

Ce raid est certainement le parcours le plus « sauvage » en Libye, magnifique par sa diversité, les merveilles que la nature nous offre et que nous allons vous faire découvrir. Les franchissements sont plus ou moins compliqués mais réalisables par tous les véhicules 4x4 en parfait état. 
Nous ne sommes pas en rallye. Il ne s’agit pas de vitesse mais de progression régulière.  Notre mode de fonctionnement évite les pertes de temps. Ce temps est gagné pour les photos et les bivouacs. Le carnet de route donne une idée de la régularité de la progression sur un raid mis en place en 2001 et réalisé depuis régulièrement.