Les Pays de l'Est

Le Danube est un raid touristique et verdoyant. Une sélection des «incontournables» de chaque pays souvent inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO et des endroits reclus, inédits qui sont reliés au maximum par des pistes et petites routes. Nous partons tout de suite en Slovénie à la découverte d’un labyrinthe de pistes forestières dans des paysages de montagne. Nous nous laissons charmer par des chemins grimpants sur des sommets vertigineux et redescendants dans des vallées d’un vert saturé, entrecoupées de rivières aux eaux cristallines, de lacs invitants à la baignade, et des grottes à couper le souffle.
La "piste du miel" nous emmène en Croatie et la traversée rapide de la Hongrie est agrémentée par la visite de Budapest. Sur notre  passage nous goûtons au charme envoûtant de l’Orient et faisons connaissance avec un large éventail de régions et cultures.
La Roumanie, carrefour d’influences occidentales, byzantines, slaves et orientales met tous nos sens en éveil, avec ses pittoresques églises en bois dans les  Maramures, les monastères de la Bucovine d’une beauté captivante, les monts enneigés des Carpates et le chant des oiseaux dans les méandres du Danube dont  les bras tentaculaires se fondent dans la Mer Noire. Puis, cocktail de montagnes, de forêts de sapins, de plaines vertes et fertiles, de rivières et de vallées où se nichent villages typiques, la Bulgarie offre une variété de paysages à l’infini.
Tous ces pays se traversent un peu par le « goudron » et par des pistes complètement sauvages dans des lieux somptueux. Partout vous êtes surpris par l’accueil chaleureux des habitants. Le retour se fait par une croisière confortable en cabine entre la Grèce et l’Italie sur l’Adriatique.

Les grands moments

La vallée de Trenta avec son eau turquoise, la station de ski Kranjka Gora, le Triglav, le village de Bled avec des décors de cartes postales, son église sur l’îlot, son château..., puis un autre château incrusté dans une falaise, des grottes impressionnantes, des pistes de forêts pour la Croatie, Ljubljana, les thermes d’Hévis, le lac de Balaton, Budapest, les Maramures, les églises et porches en bois, un minuscule bac, la Moldavie Bucovine, les monastères fortifiés, la Transsylvanie, les gorges de Bicaz, la cité médiévale de Sighisoara, les Carpates, les volcans de boue, le delta du Danube, la station balnéaire de Varna, la traversée des Rodopes, Rila … (la liste n’est pas exhaustive).

Le confort

Formule bivauacs et hôtels : 5 nuits en hôtel, dont 4 en "logement + petit déjeuner" et une, la dernière nuit du raid, en demi-pension. Le reste en bivouac/ autonomie personnel et camping. Possibilité aussi parfois de loger chez l’habitant, en auberge, de dormir des nuits supplémentaires en hôtel. Repas du midi libres, pique-niques ou auberges du pays.
Tarif : 1059 euros pour la formule "18 jours", 999 euros pour le 4x4, retour en bateau, croisière sur le Delta du Danube et TVA compris
Formule "tout hôtel" : Nous avons chaque année des personnes sur ce raid qui ne dorment pas en bivouac ou camping. Orpist peut vous conseiller et même réserver d'autres formes de logements tous les soirs à proximité de notre "campement". Cette option "tout hôtel" sur le Danube existe depuis 2005. Nous consulter par téléphone ou mail orpist@aol.com

difficulté du raid : 3/5, difficulté technique : 2/5
dates : dernière édition du 3 au 20 août 2016, raid plus court possible, par exemple du 2 au 9 août 2017 ou du 23 au 28 ou 29 ou 30 avril 2018, pour la Slovénie, Croatie, Hongrie et Roumanie, ou du 7 au 14 août 2017 pour la Roumanie seule... ou au prorata... ou du 27 ou 28 décembre 2017 au premier ou 2 janvier 2018
prochaine formule longue "au complet" du 2 au 19 août 2017

DESCRIPTION :
L'évolution et les visites sont libres. Vous avez la possibilité de naviguer avec le road book, vous vous arrêtez quand, où et le temps que vous voulez. Nous vous expliquons tout au briefing quotidien. Vous pouvez aussi rouler avec une voiture de l'organisation.

Le DANUBE est un raid qui se veut également touristique et culturel. Les pistes et petites routes vous conduisent à chaque fois au cœur de chaque pays, et même de chaque région, vous faisant vivre encore plus les contrastes. Dans tous les pays traversés, l'accueil des populations est formidable.
La gentillesse n'a d'égale que le plaisir de vous accueillir. Vous êtes aux portes de l'Europe...
En tout, de la Slovénie à l'Italie avec le retour en bateau, ce raid fait un peu moins de 5000 km.
 
RENDEZ-VOUS : Le premier jour, le 2 août 2017 ou le 23 avril 2018 par exemple, sur un parking de l'autoroute A8 en Italie, juste après Menton à 7h30. Possibilité de rendez-vous vers Venise : Nous pouvons vous donner les coordonnées d'un camping situé un peu à l'extérieur de Venise avec la possiblité de laisser votre véhicule là et de visiter avec la navette maritime juste d'en face la cité touristique ! Autre possibilité de rendez-vous : Udine Sud en Italie ou directement en Slovénie…

ITALIE
Jour 1 par exemple en le 2 août 2017 ou 23 avril 2018 : Avec le "staff" ou sans, c'est une journée d'autoroute essentiellement qui vous emmène à un petit poste frontière de SLOVÉNIE, après UDINE. Le trafic y est très faible. Après environ 700 km du Sud de la France, vous voilà maintenant en Haute Carniole.
Un camping vous y accueille, peu après la frontière, si vous voulez. Possibilité hôtel dans les environs comme tous les autres jours.
Jonction avec les autres participants, présentations, briefing.

SLOVENIE et CROATIE
La Slovénie est une pièce de puzzle le l’Ex-Yougoslavie, mal connue, fière de ses traditions et chaleureuse. Nos 4x4s nous permettent de nous enfoncer dans l’âme du pays, dans un dédale de pistes d'exploitation et chemins de montagne.
Qui sait, au tournant d’un virage ou à l’entrée d’une grotte, nous apercevons peut-être même un lynx audacieux ou un ours timide...      
Jour 2 : A une dizaine de kilomètres du camping ou de l'hôtel, la piste s'élève tout de suite dans la montagne, pour vous faire découvrir des paysages magnifiques. Les virages sont courts et quelques fois une manœuvre est nécessaire. Des vallées grandioses, des épingles à cheveux numérotées jusqu'à 50, une station de ski, un superbe parc national, des séchoirs à foin, des courants d'eau couleur émeraude, des lacs vous attendent...Étape de 160 km environ.
Un aller et retour à BLED en option (à environ 20 min) , une ville de carte postale: le lac, l'île, le château.
Jour 3 : Vous êtes dans le KRAS. La région est réputée pour ses grottes, une sélection vous emmène au "must". Même si vous n'êtes pas des "fana", laissez vous tenter. Cela vaut vraiment la peine. Après la visite d'un beau château, niché dans une falaise, vous faites route vers LA grotte, très, très…et plus encore!!! Incursion en Croatie pour ceux qui veulent en empruntant la "piste du miel" sur 50 km montant à 1150 m d'altitude. Le road book vous guide ensuite jusqu'au centre ville de la capitale LJUBLJANA (souvent il faut prendre sa respiration et prononcer comme ça s'écrit). Un petit arrêt, juste pour l'ambiance le temps d'un café. Camping, hôtels ... à ~ 285 km.


HONGRIE
Jour 4 : Une frontière normalement sans problème. Journée presque exclusivement "routière", mais avec possibilité de visites sympas, …et un bel hôtel 4 étoiles le soir…A environ une heure de la frontière, un lieu réputé. C'était autrefois, un lieu de rencontre des deux Allemagnes. Un lac aux vertus régénérantes vous attend pour un bain à 30°. En passant, vous apercevez un étonnant château baroque. La remontée le long du BALATON vous surprend par la dimension de cet immense lac avec de petites plages. Enfin dans notre sélection de la HONGRIE, reste la capitale BUDAPEST. Un lieu de vacances à elle seule. Vous y séjournez presque une journée pour découvrir une partie de ses trésors. Hôtel Mercure **** en plein centre (BB)... déjà proche du Danube...
Fin de raid formule "ultra-courte" par exemple du 23 au 27 avril 2018...
Jour 5 : Pour ceux qui continuent, vous visitez la ville que vous quittez dans l'après midi. A peine 200 km plus loin, camping alimenté en eau thermale, chambres d'hôtes et hôtels avant la frontière roumaine, dans la "Camargue Hongroise".

ROUMANIE
Les pistes doivent être empruntées à petite vitesse pour éviter la poussière et respecter les habitants. Ils sont tellement heureux de vous voir et tellement gentils.
Possibilité aussi de nous rejoindre ici directement, vers Debrecen...
Jour 6 : Petite frontière. Quelques kilomètres après, une première piste qui vous ramène à l'époque de la France des années 1900.Vous n'y étiez pas? Et bien découvrez-la ! Direction un château après les premières pistes, et une escale technique, pain et change. Des chemins vous conduisent jusqu'au Nord des Maramures, célèbres pour leurs paysages, culture, folklore, et constructions en bois. La journée se termine avant un bac, par un bivouac en autonomie personnelle dans un petit bois. Comme d'habitude, hôtels à proximité. Encore une journée de 180 km environ.
Jour 7 : D’abord, pour rejoindre le goudron et ceux qui ont peut être dormi à l’hôtel, c’est « sport » ou alors, on contourne… (Road book de contournement fourni.) Puis, le bac, et une piste d'exploitation forestière sympa vous emmène vers un autre village typique. Attention, les forestiers travaillent avec les chevaux, laissez leur de l'espace car les bêtes sont fougueuses. Le village musée de plein air peut être vite visité. Le road book vous accompagne jusqu'à Sapanta pour la visite du cimetière "rigolo". Et oui, on visite le cimetière ! Il a même fait l'objet d'émissions de télé ! En sortant du cimetière la route se finit par une très belle piste dans les forêts. Comme vous le verrez, nous sommes très probablement parmi les premiers touristes à passer par toutes ces traverses. Nous sommes des voyageurs et non des trialistes, mais nous avons des véhicules qui passent (presque) partout et il va y avoir un petit passage. On y arrive tous les ans ! ;-) Contournement possible et prévu avec un autre road book pour ceux qui veulent. Avec l’organisation, bivouac sauvage de forêt , hôtels « en bas ». On reste dans le même kilométrage journalier avec 150 km environ. 
Jour 8 : A Baia Mare, visite, puis Surdesti et sa magnifique église avec un clocher très haut, en bois. Maria parle français, c'est elle dans la maison avant l'église qui vient avec la clé quand elle est là. Une merveille. Nous avons sélectionné les plus belles, car des églises en bois il y en a partout dans cette région. Dans un autre village, prenez le temps de regarder les porches sculptés, curiosités de cette région. Un vrai travail d'artistes. Puis direction la MOLDAVIE BUCOVINE. (La région de la Moldavie, pas le pays ! ) Bivouac comme les nuits précédentes en autonomie personnelle après environ 240 km au bord d’un courant d’eau. Sinon, camping, pensions et chambres d’hôtes (très typiques, peu onéreuses) en option…
Jour 9 : Une piste de montage magnifique tout de suite le matin. Puis aujourd'hui c'est la route des fameux monastères de BUCOVINE. Il y en a partout et nous en avons sélectionné quelques uns qui valent absolument le détour. Le premier vous sert de référence. Mais au deuxième, vous serez éblouis et le musée vaut que l'on s'y arrête. Au troisième surtout, Voronet, les peintures de la chapelles sont une splendeur. Qui n'a pas entendu parler du bleu de Voronet ? Puis, déjà en route vers la TRANSYLVANIE, par une piste intéressante. Si le gué ne vous inspire pas, vous pouvez le contourner, road book de contournement fourni encore. Hôtel-pension en fin d'étape.
Jour 10 : La petite route traverse les gorges de Bicaz à environ 3 h de Voronet. Les monolithes de 400 m émergent de la forêt. En haut regardez aussi le lac renommé comme le plus beau du pays. Ensuite, les pistes vous mènent jusqu’à un autre village typique et différent. Vous approchez du grand moment de la journée, la ville médiévale de SIGHISOARA. Une piste des champs « sportive » pour ceux qui veulent, puis, face à vous les Carpates. Faites de beaux rêves, vous êtes à quelques mètres du château de DRACULA. Il y a un vrai camping où l’organisation logera et des chambres et hôtels à côté… On peut réserver éventuellement pour vous comme d’habitude.
Jour 11 : La journée commence éventuellement  par la visite du château de Dracula pour ceux qui le souhaitent. Il y a d’autres arrêts intéressants au programme. Dans la région, on trouve un pain "roulé" original… et délicieux. Un coup d'œil en passant à la citadelle de RAZNOV et puis BRAZOV. 
La traversée rapide de la MUNTENIE, au milieu d'immenses plaines, ne vous retient pas trop. Quelques sculptures et des volcans qui produisent de grosses bulles de boue à ~ 30° C sont sur le road book. En option, un road book "rouge" avec une ancienne piste de forêt pratiquement abandonnée pour les volontaires... Bivouac-camping, ou auberge en option. 
Jour 12 : Une piste, puis Braila, un autre bac... Ensuite, une autre piste parfois très mouillée vous approche de TULCEA, à environ 110 km de Braila. Point de départ pour les excursions sur le Delta du Danube. Au bout de cette piste prenez cinq minutes pour voir la porte d’un monastère. Visite du Delta en bateau pendant quelques heures, donc pratiquement une demi-journée de repos, puis un bel hôtel à Tulcea sur le port…
Jour 13 : Il faudrait rester plus longtemps, mais la BULGARIE vous attend pour d'autres sensations. En descendant la côte, vous découvrez une autre  ROUMANIE, celle des stations balnéaires modernes et riches comme MAMAIA que vous traversez. Le contraste est saisissant. Vous avez le temps de vous y baigner, encore une après-midi assez « libre »... ou en option notre "piste des champs"...

BULGARIE
Frontière facile en général. Achat de leva, la monnaie du pays, puis direction Varna. Au point GPS Orpist', la dame parlait français ces dernières années et elle aimait. Si elle y travaille encore cette année…Les noms sur les panneaux sont souvent en écriture cyrillique. Un effervescent, du courage et c'est reparti ! On s'habitue à tout. En plus, notre road book est « rodé ». Bel hôtel en centre ville et BB, logement et petit déjeuner. 
Jour 14 : Vous passez aux studios naturels du tournage d'Astérix et Obélix, ensuite à Madara pour voir le petit cavalier, à 1h30 de Varna environ. Journée de transition, pour continuer vers les RHODOPES, avec de belles visites ... Sur la route, c'est la BULGARIE montrant des vestiges d'un ancien pays du bloc de l'Est. Visite "obligatoire" à VELIKO TERNOVO, répertoriée au patrimoine de L'UNESCO, comme d'ailleurs la majorité de nos visites sur tout le raid. Une halte aussi au village reconstitué en plein air plus loin. Il y a du pain traditionnel, cuit au feu de bois. A 1h environ de là, un tombeau intéressant, même un deuxième si vous voulez et…bivouac bord du lac…ou en option hôtel ou "vrai" camping…
Jour 15 : Plovdiv, puis on "rattaque" les pistes. Tout de suite, les RHODOPES s'offrent à nous . Des gorges, paysages exceptionnels, la « grotte du diable »…Peut-être quelques petits passages trialisants ou des ornières, mais en courte avec blocage, tranquillement, on ne touche pas aux cailloux. Bivouac dans le secteur en pleine nature, ou chambres en option…
Jour 16 : Vous longez encore un autre lac. Pour finir en beauté, les dernières pistes, puis une merveille en Bulgarie : Le monastère de RILA. Il mérite absolument le détour et que l'on s'y attarde. Vous êtes peut-être devant LE plus beau monastère du monde. Hôtel pittoresque en demi-pension.

GRECE
Jour 17 : Achats, moult boutiques avant la frontière à environ 90 km. Prix intéressants ! Passage de frontière assez simple. Retour à l'euro. Route de Grèce avec des beaux paysages, les Météores si vous voulez, et/ou un plongeon dans la Mer Egée... Sauf modification, rendez-vous au port d' IGOUMENITSA à 19 heures, départ prévu vers 22h30, logement en cabine DWC.
Jour 18 : Débarquement à ANCÔNE, en théorie vers 12h30. Le 19 août 2017 ou 10 mai 2018 par exemple.

Pour la formule "courte", 7 jours, cliquez ici>